Catégories
Chamarel-Les-Barges Revue de presse

RCF Radio

L’habitat coopératif, une alternative à la propriété privée

Présentée par Melchior Gormand UA

JE PENSE DONC J’AGIS -LUNDI 7 DÉCEMBRE À 10H00

DURÉE ÉMISSION : 55 MIN

En France, une cinquantaine de projets de vie en coopérative sont actuellement en élaboration. Mais comment sont-ils pensés et en quoi consiste la vie en habitat coopératif ?

https://rcf.fr/actualite/societe/l-habitat-cooperatif-une-alternative-la-propriete-privee

UNE ALTERNATIVE À LA PROPRIÉTÉ PRIVÉE

Vivre en coopérative reste relativement peu connu en France, avec une quinzaine de structures, contrairement à la Suisse ou au Québec où ce type d’habitat rencontre un fort succès. Cette vision du vivre-ensemble s’inscrit également dans le mouvement de l’habitat participatif, avec un même intérêt pour la mutualisation des espaces. Toutes les coopératives sont différentes, avec ses propres règles, sa façon de se réunir et de prendre des décisions.
 

UN ENGAGEMENT ANTI-SPÉCULATION

Un des axes fondamentaux de la coopérative est la lutte contre la spéculation immobilière” explique Patrick Chrétien, membre de la Fédération Habicoop et de la coopérative Chamarel les Barges à Vaux-en-Velin. Les habitants sont à la fois propriétaires et locataires, ils payent une redevance à la société créée. Chaque coopérative a pour but d’être accessible à tous, et à terme, le but est de baisser les loyers, la redevance n’augmentant pas et baissera au fil des années. C’est également une forme de logement solidaire comme l’explique Patrick Chrétien : “chaque coopérative peut décider de faire de la solidarité financière par rapport aux valeurs des parts sociales au départ, certains pouvant donner plus que d’autres“. 
 

UNE DÉMARCHE PERSONNELLE

Moins de biens plus de lien“, c’est ainsi que résume Philippe, un auditeur. Vivre en coopérative est un choix personnel, qui s’effectue dans l’idée de vivre en harmonie avec certaines valeurs : partage, vie en communauté, engagement écologique et anti-spéculation. “C’est une vraie philosophie du vivre-ensemble” explique Hélène Partageot, membre de Habicoop AURA. Ce choix de vie demande toutefois, des concessions, les décisionnaires étant multiples, et une forte implication dans la construction du dossier. Il faut généralement compter 7 ou 8 ans avant de commencer à concrétiser un projet. 

INVITÉS

  • Patrick Chrétien, membre de la Fédération Habicoop, et membre de la coopérative Chamarel les Barges à Vaulx-en-Velin
  • Hélène Partageot, adhérente de Habicoop AURA