Catégories
Coopératives Groupe du 4 mars Vie des coopératives

Confinement : Le Groupe du 4 mars à Lyon

Une pensée particulière pour nos futurs voisins locataires sociaux (11 foyers) qui devaient signer leurs baux aujourd’hui mais qui voient leur emménagement dans l’immeuble à nouveau reporté…

Lundi 16 mars 2020 : on s’organise 
En prenant soin de se tenir à distance les uns des autres et de ne pas se toucher, on fait le point sur nos ressentis et on passe rapidement à l’action.

Usage du jardin : 
 Décision à été prise de se réserver des créneaux d’utilisation de jardin par tranche de 1/2h et d’1H pour pouvoir utiliser ces espaces extérieurs de manière exclusive à un foyer (sauf arrangement pour enfants très jeunes donc peu mobiles, ou grands donc plus raisonnables). 

Usage des coursives et des balcons : 
Comme dans beaucoup d’endroits en cette période, les balcons et les fenêtres sont devenus des vecteurs de communication entre nous. Bien souvent lorsque nous sortons la tête ou quand nous sommes dans le jardin une conversation commence. Les coursives aussi sont bien utiles car elles permettent de pouvoir continuer à partager des moments conviviaux (apéro, discussions) car elles sont assez larges pour pouvoir respecter la fameuse distance d’1m au moins entre personnes. 

Salle commune :
 
Elle est devenue en cette période un endroit de stockage de matériel de sport et de jeux pour les enfants, désinfecté régulièrement (par exemple P. désinfecte les raquettes avant et après utilisation). Elle est aussi encore un lieu de réunion pour certains groupes de travail de la coopérative, car assez grande pour accueillir quelques personnes bien éloignées les unes des autres. 

Chambre d’amis et bureau: 

Évidemment nous ne recevons plus d’amis dans cet espace commun en ce moment, mais cette pièce est utilisée par des coopérateurs parents de jeunes enfants qui ont besoin de calme pour télétravailler. ou jouer de la trompette. Nous avons convenu qu’une seule personne pourrait être présente dans cet espace. 

Les échanges continuent 
Concrètement, les échanges n’ont jamais été aussi nombreux que depuis le début du confinement. Avant, le groupe du 4 mars fonctionnait avec 3 groupes Whatsapp : “Urgences”, “Groupe du 4 mars” (un blabla général où l’on se dit des choses plus ou moins futiles mais jamais importantes) et “Partage en tout genre”. Ces groupes tournent à plein régime depuis le confinement  les blagues, mêmes, citations et articles fusent. Il faut parfois faire des pauses numériques pour ne pas être submergé ! En plus de tout cela, nous avons créé un groupe intitulé “Courona du Cairn” afin de gérer le planning d’occupation de la cour et du jardin au jour le jour.  Les groupes de travail qui ont l’habitude de se retrouver chaque semaine autour de différentes thématiques tentent de s’organiser en ligne. 

Le grand moment de la journée, c’est à 18h : 
P., musicien pro, gardait ses enfants dans le jardin et s’est mis à jouer. Les autres habitants présents ont pu en profiter depuis les coursives qui donnent sur le jardin ,2 jours plus tard, S., comédienne, proposait d’endosser le costume de crieuse publique. On glisse nos petits mots d’humeur, anecdotes, suggestions, dans sa boîte aux lettres, et elle les relève avant de les déclamer à l’ensemble des habitants. Depuis, c’est devenu un rendez-vous. Un peu avant 18h, les premières personnes sortent de chez elles. On salue de loin son voisin d’étage sur la coursive, on discute avec ceux et celles qui sont en bas.
Les voisins : 
Nos voisins de l’immeuble d’en face profitent du temps de 18h, on se fait “coucou” de loin.
Le fait de pouvoir se dégourdir les jambes dans le jardin et d’échanger tous les jours avec les voisins rend le confinement supportable, on a de la chance !

« Le confinement a entraîné un changement d’ambiance total : les chambres d’amis sont vides, les salles communes désertes et silencieuses. Cela fait prendre conscience de l’énergie qu’apportent les temps communs »