Catégories
Coopératives Geckologis Vie des coopératives

Confinement – GECKOLOGIS, Sanilhac-Sagriès, village gardois proche d’Uzè

Notre coopérative soufflera sa première bougie le 25 juin ! Aujourd’hui, nous sommes 14 futurs habitant-e-s de 2 ans à 81 ans. Deux logements familiaux (de 85 et 65 m²) sont encore en recherche de leurs habitant-e-s.

Nous avons obtenu l’agrément PLS pour 7 logis et avons reçu, fin 2019, nos pré-accords de prêts de la Caisse d’Epargne LR et de la CARSAT LR. Le Permis de Construire pour nos 11 logis, les espaces partagés et notre maison commune, la Kasanou (ERP catégorie 5) a été accepté le 17 mars 2020 ; le début des 3 mois de recours est reporté à juin.

La promesse de vente de notre terrain, signée avec la commune en juillet 2019 a été prorogée jusqu’à fin septembre 2020, du fait de la crise sanitaire actuelle et du report des recours afférents au permis de construire.Les travaux d’aménagement de l’écoquartier, réalisés par la commune (voie d’accès et réseaux) ont débuté le 15 février puis stoppés en début de confinement… La reprise doit s’organiser, poste par poste, à partir de mi-mai.

De notre côté, nous espérons pouvoir consulter les entreprises entre mi-mai et la fin juin.

Ce mois d’avril a été intense pour notre collectif, autour de la préparation de notre dossier NoWatt, appel à projet de la Région Occitanie pour soutenir des projets innovants de construction, analysés au travers de leur empreinte énergétique, leur qualité environnementale et de la prise en compte des usages, avec l’innovation comme fil conducteur.

Dans cette période de confinement, nous apprécions de nous réunir par zoom pour nos plénières et groupes de travail.  Un chaleureux merci à la Fédération Habicoop pour la mise à disposition de cet outil partagé !

Le groupe régule les peurs, angoisses, colère face à la situation, au quotidien.

L’autonomie collective dans les usages (des espaces communs, notamment), dans les logements, dans l’organisation de vie, dans la gouvernance est réactivée : une salle commune sert de salle de sport et de jeux pour les enfants à certains moments de la journée, d’espace de télétravail à d’autres moments avec les règles d’hygiène associées.

Pour les plus âgés le contexte du confinement en habitat participatif est vécu comme une sécurité supplémentaire, et une confirmation de leur choix initial essentiellement motivé par la volonté de pouvoir reculer (voire éviter) l’entrée en maison de retraite ou EPAHD. Leur famille (enfants-adultes) est rassurée de ce choix d’habitat.

Notre coopérative soufflera sa première bougie le 25 juin ! Aujourd’hui, nous sommes 14 futurs habitant-e-s de 2 ans à 81 ans. Deux logements familiaux (de 85 et 65 m²) sont encore en recherche de leurs habitant-e-s.

Nous avons obtenu l’agrément PLS pour 7 logis et avons reçu, fin 2019, nos pré-accords de prêts de la Caisse d’Epargne LR et de la CARSAT LR. Le Permis de Construire pour nos 11 logis, les espaces partagés et notre maison commune, la Kasanou (ERP catégorie 5) a été accepté le 17 mars 2020 ; le début des 3 mois de recours est reporté à juin.

La promesse de vente de notre terrain, signée avec la commune en juillet 2019 a été prorogée jusqu’à fin septembre 2020, du fait de la crise sanitaire actuelle et du report des recours afférents au permis de construire.Les travaux d’aménagement de l’écoquartier, réalisés par la commune (voie d’accès et réseaux) ont débuté le 15 février puis stoppés en début de confinement… La reprise doit s’organiser, poste par poste, à partir de mi-mai.

De notre côté, nous espérons pouvoir consulter les entreprises entre mi-mai et la fin juin.

Ce mois d’avril a été intense pour notre collectif, autour de la préparation de notre dossier NoWatt, appel à projet de la Région Occitanie pour soutenir des projets innovants de construction, analysés au travers de leur empreinte énergétique, leur qualité environnementale et de la prise en compte des usages, avec l’innovation comme fil conducteur.

Dans cette période de confinement, nous apprécions de nous réunir par zoom pour nos plénières et groupes de travail.  Un chaleureux merci à la Fédération Habicoop pour la mise à disposition de cet outil partagé !

Le groupe régule les peurs, angoisses, colère face à la situation, au quotidien.

L’autonomie collective dans les usages (des espaces communs, notamment), dans les logements, dans l’organisation de vie, dans la gouvernance est réactivée : une salle commune sert de salle de sport et de jeux pour les enfants à certains moments de la journée, d’espace de télétravail à d’autres moments avec les règles d’hygiène associées.

Pour les plus âgés le contexte du confinement en habitat participatif est vécu comme une sécurité supplémentaire, et une confirmation de leur choix initial essentiellement motivé par la volonté de pouvoir reculer (voire éviter) l’entrée en maison de retraite ou EPAHD. Leur famille (enfants-adultes) est rassurée de ce choix d’habitat.